FR - NL - DE - EN
animation-musee.jpg
...

Les actualités du Musée des Transports

Fermeture annuelle

Comme chaque année, le Musée des Transports fermera ses portes à partir du 1er décembre. Rendez-vous le 1er mars 2018 pour découvrir de nouvelles activités !

Viens fêter Halloween en explorant le musée à la lampe de poche !

Suite au succès de cette animation en avril, l’équipe du musée a décidé de remettre ça et te convie avec ta famille à une soirée pleine de surprises pour fêter Halloween. Costume-toi (chaudement) et munis-toi d’une lampe de poche pour une découverte insolite des collections du Musée des Transports.

Rendez-vous à 20h le lundi 30 octobre (réservation obligatoire) pour une soirée d’aventures nocturnes qui prendra la forme d’une chasse aux trésors (effrayants !) dans le musée.

Public : enfants de 6 à 12 ans et leur famille.

Equipement : Prévoir une tenue chaude (le musée n’est pas chauffé) ; costume d’Halloween et lampe de poche souhaités.

Prix : enfants : 3 € ; adultes : 5 € ; billet famille (2 adultes + max. 3 enfants) : 14 €.

Réservation obligatoire avant le 27 octobre au 04/361.94.19 ou par mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .

Exposition 1917 : la fin des tramways belges en Russie

Du 6 octobre au 30 novembre. En collaboration avec l’asbl Tramania.

Cette année marque le centenaire de la révolution russe de 1917. C’est l’occasion de retracer l’histoire des Belges qui reprirent ou installèrent au moins 36 réseaux de tramways dans 34 villes de l’Empire tsariste.

De la fin du XIXe siècle à la Première Guerre mondiale, plusieurs centaines de réseaux de tramways et de chemins de fer secondaires furent financés, construits et/ou exploités par des Belges à l’étranger.

Dans cette épopée industrielle, la Russie occupe une place particulière, puisqu’en 1914, la moitié des réseaux de tramways russes étaient dans des mains belges.

Le déclenchement de la Première Guerre mondiale mit un terme à cet âge d’or et en Russie, la révolution de 1917 en sonna le glas avec la confiscation de 24 des 29 réseaux encore dans des mains belges.

L’exposition retracera les grands traits de cette aventure industrielle, financière et humaine sans pareille à l’échelle d’un Empire, sans oublier les témoignages des cadres belges pris dans la tourmente et les appels à l'aide pathétiques de leurs collègues russes.